1/2

Née en 1992 à Marseille, Lucie Ternisien vit à Paris et se consacre à la réalisation, à la cinématographie et à la photographie documentaire qu’elle a développé depuis ses 16 ans, âge auquel elle commence à photographier des espaces et des personnages croisés dans la rue. Elle a exposé en photographie aux Voies Off à Arles (2019), au Art Future à Taipei (2020) et à l’YIA Art Fair à Paris (2020).

Diplômée de la Fémis en 2016 dans la section image, elle poursuit, depuis, sa pratique dans le champ cinématographique – courts métrages, documentaires, vidéos de mode, clips musicaux, films expérimentaux en collaboration avec des réalisateurs.

Le premier court métrage qu’elle réalise en 2016, Better Life, explore l’aliénation de nos sentiments par les écrans et le virtuel dans une vision dystopique

Elle réalise ensuite Twins en 2019, clip-court métrage pour l’artiste Voiski, mettant en scène deux jumeaux qui s’affrontent au ping-pong pour l’éternité, dans un jardin paradisiaque.  

Son deuxième court métrage, Monsieur Gris, réalisé en 2021 et sélectionné à  Côté Court en section Art Vidéo est un court métrage expérimental absurde, mettant en scène le dernier jour de la vie d’un homme qui dirige une société de construction qui n’existe plus.

L’univers proposé se fonde sur une vision d’anticipation sombre, décalée, parfois absurde. Lucie Ternisien recherche toujours une image forte et chargée de sens, ainsi que l’intensité de son lien avec la bande son. Elle s’inspire de ses rêves pour écrire, mais aussi de l’observation de la réalité et de la société, depuis l’environnement jusqu’à l’être. Elle cherche les liens entre l’intérieur de celui-ci et les schémas archétypaux qui dirigent la réalité sociétale concrète. Ses deux premiers films se retrouvent dans la dénonciation d’un système qui aliène les êtres, et utilisent tous deux l’absurde des situations pour ce faire.

Elle réalise en 2021 Absence, film expérimental réalisé en collaboration avec le duo musical Lueurs Nocturnes – et Konpyuta à la synthèse vidéo qui porte sur les espaces oubliés, absenté.

 

Lucie Ternisien réalise ainsi des films scénarisés comme plus expérimentaux, en collaboration avec des artistes de la musique électronique. Elle aime jouer avec les frontières entre le cinéma et la vidéo plus expérimentale, et explorer les périphéries de la représentation et des sujets traités.





E-mail  |  CV